ASPIRINE - INFLAMMATION - SDRA

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans PUBLICATIONS

L'aspirine réduit l'inflammation pulmonaire induite par lipopolysaccharide dans des modèles de syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA).

http://thorax.bmj.com/content/72/11/971

Pour tester l'hypothèse que l'aspirine réduit l'inflammation dans des modèles humains cliniquement pertinents qui récapitulent les mécanismes physiopathologiques impliqués dans la survenue du SDRA, des volontaires en bonne santé ont été randomisés pour recevoir un placebo ou de l'aspirine 75mg ou 1200mg (1: 1: 1) pendant 7 jours avant une inhalation de lipolysaccharide (LPS) en double aveugle, contre placebo dans une étude par répartition dissimulée.

Association de l'adiposité à la fonction pulmonaire chez les chinois les plus âgés

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans PUBLICATIONS

Association de l'adiposité à la fonction pulmonaire chez les chinois les plus âgés.

LINXU JP.     Respir Med     2017    132     November       102      108

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0954611117303426

L'association entre les différents indices d'adiposité et la fonction pulmonaire ont été étudiés chez 16 186 participants (âge moyen 61,4 ± 7,2 ans) dont 74% de femmes).

Sur l'ensemble des participants 116 (0,7%) avaient une obésité générale (IMC ≥ 28kg/m2), 4 079 (25,2%) avaient seulement une obésité centrale (tour de taille ≥ 90cm chez l'homme et ≥ 80cm chez la femme) et 1 591 (9,8%) avaient à la fois une obésité centrale et générale. Les patients avec IMC<18,5kg/m2 étaient exclus. Les indices d'adiposité incluant l'IMC, le tour de taille, le rapport hanche-taille et le pourcentage de graisse corporelle étaient mesurés.      

Asthme - Éosinophiles - Mépolizumab

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans PUBLICATIONS

Le Mépolizumab atténue le nombre d'éosinophiles mais non leur phénotype fonctionnel dans l'asthme.

KELLY E. A.  et al.   Am J Respir Crit Care Med   2017    196      11        1385    1395

http://www.atsjournals.org/doi/abs/10.1164/rccm.201611-2234OC

            Pour déterminer l'effet d'un AC anti-IL-5 sur les nombres et les phénotypes des éosinophiles bronchiques et circulants induit par allergènes, une inflammation bronchique a été provoquée chez des participants souffrant d'asthme léger par un test de provocation allergénique d'un segment avant et 1 mois après une seule dose IV de 750mg de Mépolizumab. Les éosinophiles ont été examinés dans le sang, le LBA et les biopsies endobronchiques 48 heures après le test de provocation.

Asthme - sévérité - Traiteemnt - Non-Observance

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans PUBLICATIONS

 Non-Observance à l'ère des biothérapies et de la thermoplastie contre l'asthme sévère.

LEE J. et al.    Eur Respir J         2018  51      1701836

http://erj.ersjournals.com/content/51/4/1701836

    La non-observance des traitements de prévention inhalés altère le contrôle de l'asthme. Les appareils électroniques de surveillance (AES) peuvent mesurer objectivement l'observance. Pour en rapporter leur utilisation chez des patients asthmatiques potentiellement aptes pour de nouveaux traitements comme les biothérapies et la thermoplastie 69 patients ont été évalués sur éligibilité à de nouveaux traitements, l'observance ayant été défini comme une prise de > 75% des doses prescrites évaluées par l'AES et comparée à l'évaluation médicale standardisée sur une période de 8 semaines.