Blog

Cancer Broncho-Pulmonaire - Diagnostic - Auto AC

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans Uncategorised

Signification diagnostique des Auto-Anticorps (AAC) associées à la tumeur pour le diagnostic précoce de cancer broncho-pulmonaire (CBP).

DU Q. et al.                Clin Respir J              2018                12        6          2020    2028

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/crj.12769

 

            Pour détecter le taux d'AAC associé à la tumeur (AACAT) dans le CBP et évaluer le diagnostic potentiel des AAC pour la stratégie de dépistage des CBP au stade précoce, les taux d'AACAT ont été mesurés contre un panel de 7 antigènes associés à la tumeur (AGAT : p53, PGP9,5, SOX2, GAGE7, GBU4-5, CAGE et MAGEA1) chez 397 patients avec lésions pulmonaires (305 avec CBP non à petites cellules [CBPNPC], 47 avec CBP à petites cellules et 45 avec nodule bénin) et 74 personnes comme contrôle sans aucun nodule pulmonaire après TDM pulmonaire.

            Le panel d'AACAT pourrait faire la distinction entre lésions malignes et bénignes et la population témoin avec une sensibilité de 56,53% et une spécificité de 91,60%. La spécificité pourrait être encore augmentée à 95,80% quand elle est combinée à la TDM. Les AACAT présentent aussi une forte valeur diagnostique du nodule malin et pourrait être une nouvelle méthode pour juger la malignité des nodules de moins de 8mm de diamètre. Aucune différence significative n'a été vue basée sur l'anatomopathologie, les stades des CBPNPC, la taille tumorale, l'âge ou le sexe.

            Il est conclu que cette étude confirme la valeur du panel des AACAT comme outil diagnostique combiné à la TDM thoracique.

(Commentaire :

  1. Krespine

Fibrillation auriculaire - SAOS

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans PUBLICATIONS

Les apnées du sommeil augmentent le risque de fibrillation auriculaire (FA)

       Une étude de cohorte historique.

KENDZERSKA T.       Chest               2018    154      6          1330    1339

 

https://journal.chestnet.org/article/S0012-3692(18)32437-1/fulltext

 

       La relation entre un SAOS nouvellement diagnostiqué et la survenue d'hospitalisation pour FA à partir d'une large cohorte sans arythmie a été étudiée les 10 années suivantes sur un total de 8 256 patients d'âge moyen 47 ans dont 62% étaient des hommes, 28% avaient un IAH > 30/heure et 6% passaient >30% du temps de sommeil avec une saturation en O2 < 90%.

       Sur un suivi moyen de 10 ans (entre 7-13 ans), 173 participants (2,1%) ont été hospitalisés pour FA. Avec la prise en compte de l'âge, du sexe, de la consommation d'alcool, du tabagisme, d'une insuffisance cardiaque antérieure, d'une BPCO et d'une embolie pulmonaire, l'hypoxémie nocturne (mais non l'IAH) a été le prédicteur significatif de la survenue de la FA : HR 2,47. Après prise en compte supplémentaire de l'IMC et l'HTA, cette association a été atténuée mais est restée significative (HR: 1,77).

       En conclusion, dans une large cohorte clinique sans arythmie avec suspicion de SAOS, l'hypoxémie nocturne a été associée de façon indépendante à une augmentation du risque de survenue de FA hospitalisée de 77%. Ces résultats confirment de plus la relation entre SAOS, hypoxémie nocturne et survenue de FA. Ils peuvent être utilisés pour augmenter la prévention de la FA chez les patients souffrant de SAOS et d'hypoxémie nocturne sévère.

(Commentaire : y penser également quand survenue de FA)

  1. Krespine

L'éditorial AFAP post-14ème congrès à Annaba

Écrit par Massinissa TOUAZI le . Publié dans AGENDA ALGERIE

participants congrs afap annaba 2018 min min

C’est avec un grand plaisir que nous nous sommes retrouvés du  22 au 24 mars 2018 à Annaba à l’occasion du 14ème congrès de pneumologie de l’AFAP.

Un rendez-vous scientifique entretenu avec bonheur par l’inébranlable amitié Franco-Algérienne.

Ce congrès a abordé de nombreux thèmes d’actualité dans le domaine de la pneumologie. Il a été marqué par la grande qualité des communications et des échanges  animés par des intervenants de haut niveau et par de belles révélations de jeunes médecins locaux.

Ce congrès a aussi été l’occasion de visiter cette belle station balnéaire qu’est la ville d’Annaba, de flâner dans  sa vieille ville historique et de s’extasier devant les beautés architecturales de la basilique Saint-Augustin et de la mosquée de Sidi Merouane. Tout cela dans une atmosphere de convivialité Franco-Algerienne remarquable.

Nous renouvellons nos chaleureux remerciements  à tous nos confreres d’Algerie pour leur merveilleux accueil. 

Vivement 2019 où nous feterons la 15eme edition !

BPCO - Asthme - Intrications

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans PUBLICATIONS

Caractéristiques de l'asthme dans la BPCO sévère: Identification des aspects traitables.

MATTHES  S. et al.                 Respir Med     2018    145      Dec      89        94

https://www.resmedjournal.com/article/S0954-6111(18)30343-3/fulltext

       Une analyse prospective, consécutive, transversale a été effectué chez 80 patients souffrant de BPCO sévère GOLD IV/D pour étudier les aspects asthmatiques des BPCO.

       Il s'agissait de 48,8% de femmes , l'âge moyen était de 57,6 ± 5,1 ans, anciens fumeurs de 35,7± 21,2 PA, IMC : 22,3 ± 3,5kg/m2 et BODE 6,9 ± 1,7. 68% qui avaient annuellement >2 exacerbations modérées à sévères. 16,1% (5/31) patients présentaient une réversibilité du VEMS de > 12% et > 200mL malgré un traitement maximal, 33% (15/45) avaient un FENO ³ 22,5ppb, 33% (24/73) avaient une IgE sérique ≤ 100IE/ml et il y avait une sensibilisation allergique chez 51,5% (35/68). L'éosinophilie sanguine de ³ 150 cell/µl était vue chez 47% (35/74). L'expectoration provoquée montrait une éosinophilie de ³ 2% chez 56% (14/24) avec pathogènes pulmonaires chez 63,8% (30/47). Il était identifié 12 (15%) patients avec chevauchement asthme – BPCO. Parmi eux, 10 (83,3%) avaient de fréquentes exacerbations nécessitant une VNI ou soins en unités de réanimation par rapport à ceux sans caractéristiques d'asthme.

       Au total, des critères d'asthme ont été détectés dans un sous-groupe substantiel de patients stables souffrant de BPCO sévère. Les caractéristiques d'asthme ont été associés à des exacerbations plus sévères malgré un traitement optimal de la BPCO, représentant des candidats potentiels pour un traitement ciblé avec anti-IgE ou anti IL-5.

(Commentaires : avoir 2 maladies en même temps c'est forcément plus grave qu'une seule )

  1. Krespine